SOLO CONCARNEAU - TROPHEE GUY COTTEN

Organisée du 10 au 15 Mai 2019 par la Société des Régates de Concarneau

dimanche 19 mai 2019

Conclusion de cette superbe édition 2019

Cette année, les concurrents de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten ont été accueillis Quai Carnot. La cérémonie de remise des prix s'est déroulée mardi 15 mai à 11h30 et comme chaque année en extérieur, sous le soleil.







Un très grand merci 

aux concurrents, 
à notre partenaire titre l'entreprise Guy Cotten, (qui inaugurait sa nouvelle boutique Quai Carnot)


à notre partenaire Othongel,
au restaurant le Chantier,
à la ville de Concarneau, la Communauté de Communes de Concarneau Cornouaille Agglomération
à nos partenaires la Brasserie de Bretagne et la conserverie Jean Burel

aux représentants de la FFV, Patrick, Patrick, Jean louis et Marie Pierre
à la classe figaro Bénéteau
à Hervé notre directeur de Course, Marie Astrid notre attachée de presse

aux bénévoles de la SRC

On vous donne rendez vous l'année prochaine

mardi 14 mai 2019


Ordre d'arrivée de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten : 

1 / Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) arrivé le 14 mai à 05h57'43
2 / Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) arrivé à 06h01'58
3/ Eric Péron (French Touch) arrivé à 06h12'46
4 / Lois Berrehar (Bretagne CMB Performance) arrivé à 06h18'17
5 / Will Harris (Hive Energy Ocean Attitude) arrivé à 06h20'49
6 / Adrien Hardy (Sans nature, pas du futur) arrivé à 06h38'36
7 / Pierre Leboucher (Guyot) arrivé à 06h38'55
8 / Gildas Morvan (Niji) arrivé à 07h16'28
9 / Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) arrivé à 7h27'41
10 / Sebastien Marsset (HandicapAgir Ensemble) arrivé à 7h43'49 - 1e bizuth
11 / Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) arrivé à 8h21'04
12 / Clément Commagnac (Grain de Sable) arrivé à 9h31'04
13 / Matthieu Damerval (Kalxoon M) arrivé à 10h35'59
14 / Cassandre Blandin (Klaxoon C) arrivée à 17h28'45

Clap de fin sur une super édition de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten

La 43e édition de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten a été remportée par Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) ce mercredi 14 mai à 5h57' devant Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) et Eric Péron (French Touch). Courue dans des conditions variées et ventées, avec des rafales à plus de 30 nœuds, cette dernière épreuve avant la Solitaire URGO Le Figaro a permis aux 16 figaristes engagés de se confronter une dernière fois dans les conditions du réel. De l’avis de tous, cette épreuve conviviale fut une belle réussite, que ce soit dans l’organisation, les conditions météos variées ou encore la concurrence sur l’eau. Vivement l'année prochaine !


Armel Le Cleac’h (Banque Populaire), premier sur la ligne d'arrivée de Concarneau :
« C’était un parcours très sympa. On a eu de tout ! La météo était conforme aux prévisions. Je suis content de mon début de course car il fallait réussir à s’échapper avant la nuit. Ensuite il y a eu une petite bataille de vitesse pour monter aux Pierres-Vertes. On a réussi à s’échapper un peu avec Martin Le Pape et Eric Péron au niveau du raz de Sein. Il a fallu rester concentré, en dormant un peu. J’ai réussi à dépasser Martin juste avant la bouée de Sud Guérande. Je me suis douté qu’il était allé dormir car son bateau n’allait pas vers la bouée. J’en ai profité ! Ensuite on a eu un super bord sous spi, bien rapide, avec des claques à 30 nœuds et des surfs à plus de 20 nœuds. C’était bien car je n’avais encore jamais fait ça en Figaro 3. C’est riche d’enseignements. Ma dernière victoire remonter au Vendée Globe 2016 et ça fait du bien de renouer avec des choses positives. Je suis content pour Banque Populaire car ils m’ont fait confiance et on a bien travaillé avec Arnaud Hébert, mon préparateur. Cette course a été riche en enseignements, en situations différentes, en choix de voiles. Avec Martin et Eric, un coup c’est moi, un coup c’est toi ! C’est exactement comme ça que ça se passe en Figaro ! »


Martin Le Pape (Skipper Macif 2017), deuxième sur la ligne d'arrivée de Concarneau :
« C’était une belle régate. Le résultat est encore mieux que ce que j’espérais car je n’étais pas venu pour figurer aussi bien. C’est dommage de ne pas avoir concrétisé avec une petite erreur d’inattention. J’ai contourné le mauvais way-point au niveau de la bouée Sud Guérande et j’ai donc laissé deux bateaux me dépasser à ce moment-là. Je ne sais pas si cela m’a coûté la victoire car la route était encore longue derrière. Une chose est sûre, je préfère que cela arrive ici plutôt que sur la Solitaire ! Mais je suis très content, les conditions étaient top, je vais vite et j’ai réussi à faire ce que je voulais en termes de stratégie. Sur les 3 grandes courses de début de saison, je fais 2, 1 et 2 donc c’est super bien ! J’ai notamment fait un très bon bord entre Penmarch et les Pierres Vertes, je me suis tout de suite placé haut et ça s’est super bien passé. Je n’ai eu aucune mauvaise surprise mais il y a encore un peu de boulot sur le bateau sur des petites améliorations et de l’électronique défectueuse. Il va falloir bien avancer avant la Solitaire sur ces points-là pour ne rien regretter. »

Eric Péron (French Touch, troisième sur la ligne d'arrivée de Concarneau : 
« C’était chouette. J’ai joué dans le paquet de tête sur toute la régate et c’est une bonne première avec French Touch. J’avais un petit déficit de vitesse au près, je suis encore un peu perdu en solo sur le bateau, mes manœuvres ne sont pas encore super fluides mais j’ai la bonne vitesse, notamment sous spi. On a eu 30 nœuds sur les derniers milles et j’ai même réussi à faire une pointe à 24 nœuds ! J’étais content et je me suis dit que j’allais changer le foc car après nous avions un dernier bord de près pour atteindre la ligne d’arrivée. Problème : je suis parti au tas. J’ai dû amarrer le foc pour reprendre la barre et Martin en a profité pour me repasser devant ! Je suis content de cette 1e sortie avec French Touch et ça augure du bon pour la suite. J’ai fait ce que je voulais faire, manœuvrer au mieux et tout s’est bien passé ! Je suis content."


Sébastien Marsset (Handicap Agir Ensemble), dixième sur la ligne d'arrivée de Concarneau et 1e bizuth :
"Je suis content, c'était une belle première course en solitaire en Figaro. Je suis qualifié, ce qui était l’objectif premier. Terminer 10e n’est pas un classement exceptionnel mais j’ai bien identifié quelques axes de travail en vue de la Solitaire du Figaro. J’ai également validé plein de choses donc c’est positif. C’était une super session de préparation, un beau parcours avec de bonnes conditions. »

Armel Le Cleac'h, Banque Populaire, vainqueur de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten

Armel Le Cléac'h, skipper du Figaro Bénéteau 3 Banque Populaire, a franchi la ligne d'arrivée de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten 2019 ce matin à 5h57'43.

Le skipper originaire de Saint Pol de Léon a été le plus rapide à parcourir les 270 milles nautiques théoriques du parcours, à la vitesse moyenne de 6.96 nœuds.

Il a en réalité parcouru 295 milles nautiques à la vitesse moyenne de 7.6 nœuds. 

Il devance de quelques minutes Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) et Eric Péron (French Touch). 

Les réactions des marins à l'arrivée au ponton de Concarneau. 

Ordre d'arrivée : 
1 / Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) arrivé le 14 mai à 05h57'43
2 / Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) arrivé à 06h01'58
3/ Eric Péron (French Touch) arrivé à 06h12'46
4 / Lois Berrehar (Bretagne CMB Performance) arrivé à 06h18'17
5 / Will Harris (Hive Energy Ocean Attitude) arrivé à 06h20'49
6 / Adrien Hardy (Sans nature, pas du futur) arrivé à 06h38'36
7 / Pierre Leboucher (Guyot) arrivé à 06h38'55
8 / Gildas Morvan (Niji) arrivé à 07h16'28
9 / Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) arrivé à 7h27'41
10 / Sebastien Marsset (HandicapAgir Ensemble) arrivé à 7h43'49 - 1e bizuth
11 / Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) arrivé à 8h21'04
12 / Clément Commagnac (Grain de Sable) arrivé à 9h31'04
13 / Matthieu Damerval (Kalxoon M) arrivé à 10h35'59
14 / Cassandre Blandin (Klaxoon C) arrivée à 17h28'45


lundi 13 mai 2019

Pointage aux Birvideaux

📝 Pointage officiel aux Birvideaux :
1 / Martin Le Pape (Macif Course au Large) à 19h59'20
2 / Armel Le Cléac’h (Voile Banque Populaire) à 20h02'30
3 / Eric PERON (#FrenchTouch) à 20h06'19
4 / Loïs Berrehar - Navigateur (Team Bretagne CMB) à 20h22'57
5 / Pierre Leboucher (Guyot Voiles) à 20h24'04
6 / Will Harris (Will Harris Sailing powered by Hive Energy) à 20h34'21
7 / Adrien Hardy (Sans nature, pas de futur) 20h45'06
8 / Pierre Quiroga - Navigateur (Macif Course au Large 21h09'44
9 / Sébastien Marsset - Navigateur (Handicap Agir Ensemble) 21h22'56
10 / Gildas Morvan (Niji) 21h34'40
11 / Tom Laperche (Team Bretagne CMB ) 21h53'31
12 / Clement Commagnac (Grain de Sable) 22h24'35
13 / Matthieu Dmrvl (Klaxoon M) 22h58'59
14 / Cassandre Blandin (Klaxoon C) 2h57'04
🏁 Arrivées prévues demain vers 6h du matin 😱
 Arrivées prévues demain vers 6h du matin 😱

Abandons de Michel Desjoyeaux et Cécile Laguette

A 16h30 et 17h ce lundi 13 mai, Cécile Laguette puis Michel Desjoyeaux ont tous les deux signifiés leur abandon à la direction de course. De retour aux pieds de la ville close de Concarneau, les deux skippers nous expliquent les raisons de leur abandon.


Cécile Laguette (Eclisse) : " Initialement je ne devais pas participer à cette Solo Concarneau et je me suis dit que c'était dommage car il n'y a pas mieux en terme d'entraînement. Et je ne regrette pas car j'ai eu 24 heures de régate que je n'aurais jamais pu faire seule à Port-la-Forêt. On a eu des supers conditions, permettant de tester notamment mon gréement réparé. Mais ça commençait à tirer vraiment très fort physiquement. Je suis tombée plusieurs fois dans le bateau, j'avais du mal à matosser, je faisais des erreurs idiotes. J'ai donc décidé d'arrêter la course avant de casser quelque chose. Nous ne sommes qu'à deux semaines du départ de la Solitaire Urgo le Figaro !"

Michel Desjoyeaux (Lumibird) : " Je retiendrais juste les deux premières heures de course ! C'était intéressant et malgré mon départ moyen, j'ai bien réussi à m'extirper. Après, j'ai trouvé ça moyen car j'avais oublié qu'il pouvait il y avoir des algues coincées dans la quille. Alors je me suis dit que j'étais pas bon car tout le monde me dépassait... Une fois arrivé dans la pétole devant les Glénan, j'ai vu un grand truc déborder sous le bateau et je devais me le trainer depuis un bout de temps. J'ai essayé de les enlever avec une corde à nœuds mais ça n'a pas vraiment fonctionné. Entre la pétole, le thermique qui ne rentre pas, le clapot de face... les voiles qui claquent, plus de copain autour... Et puis là il y a Cécile qui me passe à côté, que je vois passer à 6 nœuds régulier sur un bord tout droit ! J'ai vite compris qu'elle n'était plus sous voile et qu'elle faisait route vers la maison. J'ai réfléchi, je trouvais que ça ne faisait pas très professionnel mais je venais chercher la confrontation directe sur cette épreuve et je n'ai rien à apprendre en naviguant seul. L'idée est maintenant de me reposer et d'être prêt pour la Solitaire."

Le point course de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten

Cela fait 24 heures que la flotte des 16 Figaro Bénéteau 3 de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten s’est élancée sur le parcours de 270 milles nautiques. La flotte, qui navigue actuellement au large de l’archipel des Glénan fait désormais route au sud, en direction du phare des Birvideaux situé au large de Quiberon. Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) pointe actuellement en tête, à quelques longueurs d’Armel Le Cleac’h (Banque Populaire) et Eric Péron (French Touch). Avec 130 milles nautiques restants à parcourir, la flotte est attendue demain au petit matin sur la ligne d’arrivée devant Concarneau.

 Alexis Loison (Région Normandie), qui aurait participé à sa 14e édition consécutive cette année s’il n’avait dû déclarer forfait pour blessure, nous livre son analyse de ces premières 24 heures de course et de la suite du programme des 16 navigateurs en lice.

« La flotte reste assez groupée, même si nous avons vu quelques bateaux faires des petits choix tactiques ; après le passage des Glénan notamment où quelques bateaux sont rapidement partis à terre. Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) a d’ailleurs fait un super bord entre le raz de Sein et les Pierres Vertes. Il a pris la bonne trajectoire en montant plus haut que la flotte. Ensuite, au louvoyage près le passage de l’occidentale de Sein ce matin, il y a eu deux options radicales prises par la flotte, entre le large et la navigation côtière le long de l’île de Sein. Ça a clairement mieux payé dans les cailloux et les leaders ont creusé l’écart à ce moment.

La flotte navigue actuellement au large des Glénan, dans la descente vers le phare des Birvideaux. On s’aperçoit que les vitesses moyennes commencent à chuter et que le vent thermique a du mal à s’installer. Ça va peut-être relancer un peu les cartes. Une fois qu’ils auront passé la bouée de Sud Guérande, ce sera un bord de vitesse au portant pour remonter vers Concarneau. Ce sera assez lofé et en fonction de la force du vent, les choix de voile seront très importants. Cela peut faire de grands écarts en latéral et chaque manœuvre est très couteuse… Celui qui choisira la bonne voile dès le début s’en sortira le mieux. 

C’est forcément un peu étrange d’assister à la course en tant que spectateur mais c’était bien plus raisonnable vu mon état. Mon dos va mieux et c’est encourageant et cela me permet de faire une petite pause. Mon bateau a quitté Saint Gilles Croix de Vie ce midi pour rentrer en Bretagne, mené par Erwan Tabarly, qui devrait certainement croiser la flotte de la Solo Concarneau ! C’est un petit clin d’œil ! »

A 16h30, Cécile Laguette (Eclisse) et Michel Desjoyeaux (Lumibird) ont tous deux signifié leur abandon à la direction de course de la Solo Concarneau - Trophée Guy Cotten et rentrent directement au port au moteur. Plus d'information sur les raison de leur abandon à l'arrivée des deux figaristes. 

Positions à 17h

1/ Martin Le Pape (Skipper Macif 2017)  
2/ Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) 
3/ Eric Péron (French Touch)     
4/ Pierre Leboucher (Guyot Environnement)       
5 / Lois Berrehar (Bretagne CMB Performance)
6 / Will Harris (Hive Energy Ocean Attitude)
7 / Adrien Hardy (Sans nature, pas de futur)
8 / Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019)
9 / Sébastien Marsset ( Handicap Agir Ensemble)
10 / Gildas Morvan (Niji)
11 / Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir)
12 / Clément Commagnac (Grain de Sable)
13 / Matthieu Damerval (Klaxoon M)
14 / Cassandre Blandin (Klaxoon C)

Abandons de Cécile Laguette (Eclisse) et Michel Desjoyeaux (Lumibird)