Organisée du 4 au 9 Avril 2017 par la Société des Régates de Concarneau

vendredi 2 mai 2014

VACATION VHF à PENMARC'H

Aujourd'hui à 10H40, lors de la vacation par VHF à Penmarc'h, les concurrents nous racontent les conditions rencontrées pour leur première nuit de mer.

Ils sont unanimes pour dire que le début de course a été plutot sportif avec plus de vent que prévu. Le rase cailloux était au programme la nuit dernière, pour s'abriter du courant et passer le Raz de Sein.
Maintenant sous spi depuis les Pierres Vertes "cela est plus facile car le bateau est à plat, on peut enfin penser à se reposer et manger plus facilement" nous confirmait Adrien Hardy.

Pour Anthony Marchand :
"Le physique est très important dans ce genre d'exercice, après un début de course musclé. Ayant un tout nouveau bateau, je n'ai pas voulu prendre de risque en faisant du rase cailloux, mais même en étant raisonnable, on veut toujours aller jouer et gagner des places. J'ai fait des petites erreurs à la chaussée de Sein qui m'ont coûté quelques places mais je suis toujours dans le match."

Yann Elies dans le groupe de tête :
" C'est un début de course sympa, même si la route est encore longue avec pas mal de transitions à gérer. Je suis content au matin d'être là ou je me situe (par rapport aux autres)".

Damien Guillou nous explique son problème de la nuit : 

"J'ai eu un problème au niveau de Penmarc'h avec la guillotine de transfert de ballast, l'eau passait sous le vent toute seule, j'ai passé un paquet de temps à gérer ce souci, cela m'a obligé à naviguer avec la pompe de ballast en route pour compenser. Sous pilote je suis allé à l'interieur donner un grand coup pieds dedans, ce qui était bloqué est parti et tout est revenu dans l'ordre. J'ai pensé abandonner mais maintenant je suis revenu dans le match. C'est un super entraînement et c'est bien d'avoir su gérer ce problème, c'est un mal pour un bien, mais il ne faut pas que cela se reproduise."

La grisaille s'est installée à Penmarc'h devant le phare d'Eckmühl, les concurrents attendent le retour du soleil avec impatience.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire