Organisée du 3 au 8 Avril 2018 par la Société des Régates de Concarneau

jeudi 7 mai 2015

Bon départ des 34 figaristes



Bon départ des 34 figaristes
sur la Solo Concarneau - Trophée Guy Cotten 2015


15h08 : la flotte de figaristes s’est élancée sur l’édition 2015 de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten. Les conditions étaient idylliques pour le départ de cette 39e édition avec une brise bien établie d’une dizaine de nœuds permettant aux marins de bien se répartir sur la ligne. Gildas Mahé, le local de l’épreuve naviguant à bord de Qualiconfort The Beautiful Watches était le premier à enrouler la bouée de dégagement, suivi par Clément Salzes (Bordeaux Terre Atlantique) et Xavier Macaire (Skipper Herault).

Les conditions seront en revanche variées sur le parcours, comme le détaille le directeur de course Mathias Lallemand : « Les bateaux seront d’abord poussés par une brise de secteur Sud-Est puis Est soufflant entre 10 et 15 nœuds pour les amener jusqu’aux Pierres-Vertes. Sur cette première partie du parcours, les concurrents seront à contre-courant et devront jouer dans les cailloux. Le vent passera ensuite au de l’Est au Sud-Est (demain matin) pour finir à l’Ouest en fin de journée demain. »  

Il y aura donc plusieurs transitions à gérer et bon nombre de manœuvres à bord des Figaro Bénéteau 2 pour parcourir les 340 milles nautiques du parcours. La flotte des figaristes est attendue de retour à Concarneau samedi en milieu de journée.


Brèves de pontons :


Sophie Faguet (Région Basse Normandie) :
« Le moment clé de la course sera juste après le passage de la Chaussée de Sein la première nuit. Le vent va tomber, puis tourner. Ce sera les gens qui récupéreront le nouveau vent, la dépression de sud-ouest, en premier qui risquent de creuser les écarts. On a fait une grande course d’entrainement cet hiver sur ce genre de parcours en passant par la Chaussée de Sein donc j’ai un peu repéré les lieux. Cette épreuve, avec deux nuits en mer, va me permettre de caler davantage mon sommeil et mes moments de repos. Mon objectif, suite à la Solo Maitre CoQ, est d’avoir mon plan de navigation bien prêt et de réussir à tenir ma position. »

Gildas Morvan (Cercle Vert) : « Nous allons avoir de belles conditions, du vent, un peu de soleil. Ça devrait être tactique au départ, notamment avec le courant. Il va falloir jouer dans le raz de Sein et ça devrait mollir avant le passage du front. Il faudra bien gérer cette transition. Ce sera ensuite un long bord tout droit mais quelques écarts pourraient déjà s’être créés. C’est un beau parcours, avec beaucoup de navigation le long des côtes et il faudra toujours être dessus. Ça va être tonique. »

Thierry Chabagny (Gedimat) : « La Solo Concarneau est la 1ere course que j’ai faite en solitaire en Figaro en 1997 ! C’est une épreuve que j’apprécie, et dès que je peux y participer je suis sur la ligne de départ. En plus cette année, la Solitaire passe à Concarneau, c’est d’autant plus logique d’être là aujourd’hui. On va avoir un peu de tout : un petit souffle qui va doucement nous amener au nord de l’île de Sein, il va falloir jouer contre le courant dans le raz de Sein. La nuit va être assez molle. Le vent rentrera demain avec une petite dépression qui arrivera par l’ouest qui va générer du vent jusqu’à la fin. Le vent devrait monter progressivement pour atteindre une vingtaine de nœuds. Mon objectif est clair : gagner et battre Yann ! »


Suivez la course en direct sur la cartographie, ainsi que les réseaux Facebook et Twitter



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire