Organisée du 3 au 8 Avril 2018 par la Société des Régates de Concarneau

mardi 3 avril 2018

47 skippers au départ !

Le jeudi 5 avril à 15h, ils seront 25 solitaires et 11 équipages double à s’élancer sur la ligne de départ de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten. Une flotte de Figaro Bénéteau dense et un plateau relevé, animant pour l’instant le port de plaisance aux pieds de la Ville Close. D’ici le départ, les skippers ont un programme chargé : ultimes préparations du bateau, échanges avec le public lors des tables rondes, sans oublier l’impondérable analyse météo d’une 42e édition qui s’annonce particulièrement intéressante à suivre. 


Figaristes, Ministes, Vendéeglobistes… Tous dans le même bateau ! 

Cette 2e épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large peut se targuer d’attirer un plateau hétéroclite de marins ! Parmi les 47 inscrits, on retrouve forcément les ténors du circuit Figaro Bénéteau, comme le double tenant du titre Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), le récent vainqueur de la Solo Maître CoQ (Alexis Loison / CustoPol) ou encore le très régulier Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) pour ne citer qu’eux ; mais cette édition voit également l’arrivée de plusieurs navigateurs et navigatrices issus du circuit Mini 6.50, à l’instar de Clarisse Crémer, qui embarque en double aux côtés de Tanguy le Turquais sur Everial, ou encore Frédéric Denis avec Benjamin Dutreux sur Sateco. Deux skippers ayant participé au Vendée Globe 2016 seront également présents sur la ligne de départ, Yann Eliès (St Michel avec Julien Villion) et Thomas Ruyant (AGIR Recouvrement avec Adrien Hardy). La liste complète ici


Un attrait qui s’explique par l’atmosphère que dégage cette épreuve, alliant compétition de qualité et convivialité, soutenue par des partenaires fidèles que sont notamment l’entreprise Guy Cotten, la brasserie Britt et la conserverie Jean Burel. 

Les tables rondes de la Solo Concarneau - Trophée Guy Cotten

L’accès au grand public étant le maître-mot de l’organisateur, des tables rondes gratuites et ouvertes au public sont organisées le mercredi 4 avril de 15h30 à 17h30 en parallèle de l’événement sportif. L'occasion de partager un moment privilégié avec les acteurs de la course. Pour découvrir les thèmes abordés et cette année et les invités des deux tables rondes, cliquez-ici 

La météo du parcours par la directeur de course, Hervé Gautier : « Après le passage de plusieurs dépressions mardi et mercredi, la présence d’un Anticyclone dans le Sud de la France et des dépressions dans le Proche Atlantique génèrent un flux de sud-est de 20 nœuds au moment du départ jeudi. Pour la première nuit en mer, le vent devrait se renforcer pour atteindre plus de 30 nœuds en Mer d’Iroise. Il devrait ensuite mollir vendredi pour se renforcer samedi matin. Ce sera clairement une édition musclée cette année ! »



Ils ont dit : 

Alexis Loison (CustoPol) : « Je suis en pleine forme et tout se passe bien sur les entraînements. J’ai bien commencé la saison sur la Solo Maître CoQ   mais il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers ! La concurrence sera sévère sur cette épreuve, qui est souvent à rebondissements. Je le sais car ce sera ma 13e participation à la Solo Concarneau ! »

Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) : « C’est une épreuve qui me réussit et un format qui me convient bien, hauturier, sur lequel il se passe souvent des choses ! Le parcours comprend tous les ingrédients de la régate en Figaro : le courant, les cailloux, le large… en couvrant une grande zone de navigation. Le plateau est toujours aussi intéressant et cela promet une belle régate. » 

Yann Eliès (St Michel) : « Je suis toujours en recherche de partenariat pour boucler mon budget pour la Route du Rhum et en attendant que l’Imoca de 60 pieds soit remis dans quelques semaines, j’en profite pour faire un peu de Figaro ! C’est une épreuve et une équipe que j’affectionne beaucoup et je trouve ça intéressant d’y participer en double. La dernière fois que j’ai participé en double, en 2016 avec Antoine Carpentier, nous avons gagné ! L’idée est de faire la même chose avec Julien cette année ! Il a navigué en Figaro il y a quelques années mais il a complété son expérience par du Diam 24 et surtout par des collaborations régulières avec Jean-Yves Bernot sur des routages de records autour du monde notamment. Il a une autre vision, ce qui peut être très instructif. » 

Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) : « Je suis hyper motivé pour cette deuxième course de la saison. C’est la dernière en solo avant la Transat AG2R donc je compte tout donner ! C’est le dernier moment pour me confronter seul aux autres et je suis très optimiste face à cette nouvelle épreuve ! »

Damien Cloarec (Saferail) : « Comme il y a peu d’épreuves d’avant saison, j’ai choisi de participer en solitaire à la Solo Concarneau-Trophée Guy Cotten. Ça va me permettre de m’entraîner en solo parce qu’il ne faut pas perdre de vue que notre objectif principal, avec SafeRail, est la Solitaire du Figaro. Et compte tenu de mon manque de résultat sur la Solo Maître Coq, il est grand temps de se ressaisir et de se concentrer ! De plus, j’adore cette épreuve. Il y a du beau monde, c’est la promesse d’une bagarre intense sur un superbe parcours le long des côtes bretonnes avec tout ce que ça signifie, des courants, des cailloux et le Raz de Sein qui fait souvent office de juge de paix ».

Thierry Chabagny (Gedimat) : « La Solo Concarneau est toujours un plaisir pour moi parce que l'on joue à domicile, mais aussi parce que c’est la toute première course en solitaire à laquelle j’ai participé. J’en garde de très bons souvenirs dont plusieurs podiums mais je ne l’ai pas encore gagnée. J’aime cette épreuve au cœur de notre terrain de jeu habituel, d’ailleurs son succès ne se dément pas. Sportivement elle est souvent intéressante et tonique car elle se déroule le long des côtes et des îles bretonnes début avril, avec des nuits encore fraîches et des conditions de vent et de mer souvent musclées. C'est un bon entrainement pour la Solitaire du Figaro qui aura lieu cette année au mois d’août. »


Gildas Mahé (Breizh Cola) : « C’est chouette ! Je pars de ma ville et, de surcroit, cette Solo Concarneau porte aussi le nom de Guy Cotten, un personnage important de Concarneau et une marque qui m’accompagne depuis longtemps. Par ailleurs, le plateau est très intéressant, mais ce n’est pas une surprise parce que c’est la répétition générale avant la Transat AG2r-La Mondiale. Nous ferons la Solo Concarneau-Trophée Guy Cotten en double. J’ai changé un Nico pour un Nico (ndlr : il était avec Nicolas Lunven sur la dernière Transat AG2r et part avec Nicolas Troussel cette année) et les deux sont fort agréables. Force est de constater que le Nico est talentueux et performant. Pourvu que ça dure ! »

Xavier Macaire (Groupe SNEF) : « L’objectif ? La gagner ! J’ai vraiment envie de confirmer mon bon début de saison. La victoire est à ma portée surtout que sur cette Solo Concarneau la flotte sera divisée en 2 puisque certains la courent en double, le plateau sera donc réduit. C’est aussi un rendez-vous incontournable, ce sera pour ma part ma 8e saison ! »

Anthony Marchand (Groupe Royer) : « Je pars sur cette Solo Concarneau seul pour rester dans la course au titre du Championnat de France. La Solo Concarneau est toujours très attendue. En plus, je ne suis pas dépaysé car je m'entraîne au large de Concarneau régulièrement faisant parti du pôle de Port-la Forêt, je suis donc un peu à la maison ! L’objectif est de tout donner pour cette dernière course en solo (avant la Transat AG2R La Mondiale) et de confirmer cette fois-ci ! » 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire